top of page

Faut-il couper sa chaudière lors d'un départ en vacances ?




Couper votre système de chauffage lors d'une absence prolongée peut sembler une décision judicieuse pour éviter les gaspillages et réduire les risques. Cependant, cela peut ne pas être toujours la meilleure option. En effet, lorsqu'une chaudière est éteinte puis rallumée après une période d'inactivité, elle peut nécessiter plus d'énergie pour revenir à la température optimale, ce qui pourrait annuler les économies réalisées. De plus, des problèmes de condensation peuvent survenir dans la chaudière lorsqu'elle est éteinte, ce qui peut entraîner des dommages à long terme. Dans certains cas, comme lorsqu'il fait très froid, laisser la chaudière fonctionner à une température plus basse peut être plus économique et sécuritaire que de la couper complètement. Il est donc recommandé de consulter un professionnel pour déterminer la meilleure stratégie en fonction de votre situation spécifique.


Est-ce bénéfique de baisser le chauffage pendant une absence prolongée ?


Comme nous l'avons déjà souligné, il est important de noter que l'idée d'éteindre sa chaudière pendant une absence prolongée est non seulement inefficace, mais même déconseillée. Qu'il s'agisse d'une installation au gaz ou au mazout, à condensation ou atmosphérique, cela ne présente aucun avantage en termes d'économies, de sécurité ou de confort. Comprendre le fonctionnement de la chaudière rend cette recommandation évidente.

Le fonctionnement d'une chaudière à condensation, qui est le modèle le plus répandu, repose sur le phénomène de condensation. Vous avez probablement déjà observé ce phénomène dans votre salle de bain après une douche chaude : la vapeur d'eau se condense en fines gouttelettes au contact de surfaces froides comme les miroirs ou les fenêtres.

Le même principe s'applique à votre chaudière. Lorsque le brûleur fonctionne, il produit de la chaleur en brûlant du gaz. Les fumées résultantes de la combustion contiennent de la vapeur d'eau. Ces fumées cèdent leur chaleur à l'eau du circuit de chauffage, la refroidissant et créant ainsi de la condensation. Cette condensation est ensuite évacuée et contribue à réchauffer le fluide revenant dans le circuit de chauffage.


Alors, faut-il couper sa chaudière en partant en vacances ?


Éteindre la chaudière ne garantit pas une sécurité accrue, car les corps de chauffe sont équipés de systèmes de sécurité et font l'objet d'un entretien annuel obligatoire effectué par un chauffagiste. Cet entretien implique le nettoyage de l'appareil, la vérification de son bon fonctionnement et la confirmation de sa conformité aux normes de sécurité en vigueur.

De plus, éteindre la chaudière n'entraîne pas nécessairement des économies supplémentaires. Même lorsqu'elle est allumée mais en mode veille, elle ne consomme pas d'énergie supplémentaire. Ainsi, couper le chauffage ne se traduit pas par des économies significatives. Au contraire, rallumer la chaudière peut entraîner une consommation d'énergie plus élevée car cela demande un effort important, comparable au démarrage d'une voiture par temps froid où la consommation de carburant augmente jusqu'à ce que le moteur atteigne sa température optimale.

Enfin, éteindre la chaudière ne garantit pas un confort accru. À votre retour à domicile, il faudra un certain temps pour que la température ambiante atteigne un niveau confortable, ce qui peut entraîner un inconfort, surtout en hiver. En revanche, laisser la chaudière à une température minimale avant de partir permettra de rétablir rapidement le confort à votre retour, en seulement environ deux heures.


Quels dangers présente l'arrêt de la chaudière avant de partir en vacances ?



En cas d'extinction de votre chaudière pendant votre absence, vous risquez divers dommages potentiels, notamment :

1. Blocage du circulateur.

2. Risque de développement de la légionellose dans le chauffe-eau en raison de l'eau stagnante.

3. Risque de gel des tuyaux pendant les mois d'hiver.

4. Accumulation de particules à l'intérieur du dispositif, augmentant le risque de corrosion.

5. Diminution de la capacité d'inflammation du combustible en raison de son inactivité prolongée.

6. Possibilité de perturbation des paramètres initialement réglés par le chauffagiste.


Quelles sont les recommandations à suivre selon VCN Chauffage ?


Pendant votre absence, au lieu de couper complètement votre système de chauffage, activez plutôt le mode "vacances" ou "hors gel". Cela permettra à votre installation de fonctionner à un niveau minimal, évitant ainsi toute détérioration éventuelle de l'appareil.

Si votre équipement ne propose pas cette option, réglez alors le thermostat au minimum.

Juste avant votre retour, si vous avez un système connecté, activez votre chauffage à distance. Pour les radiateurs, cela peut se faire deux ou trois heures avant votre arrivée, et pour un chauffage au sol, la veille.

En outre, veillez à faire entretenir régulièrement votre installation par un professionnel afin de garantir sa conformité aux normes de sécurité.

En conclusion, il est vivement recommandé de laisser votre système de chauffage en marche, quel que soit le moment de l'année. Éteindre votre chaudière lors de vos vacances peut entraîner plusieurs inconvénients. Il est préférable d'opter pour un entretien régulier par un spécialiste, ce qui permettra de réaliser des économies d'énergie, d'optimiser le fonctionnement de votre système, tout en assurant la sécurité de votre domicile.

6 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page